Prévu en novembre 2017

Corps et âme d’Ildiko Enyedi ; D’après une histoire vraie de Roman Polanski ; Numéro Une de Tonie Marshall ; Au revoir là-haut d’Albert Dupontel, etc.

Association Ciné Cinéma

A Free Template From Joomlashack

Jeune public

Programmation jeune public septembre-décembre 2017

Télécharger programme jeune public premier trimestre

 

Programmation jeune public janvier-juin 2017

Télécharger programme jeune public deuxième trimestre

Programmation jeune public septembre-décembre 2016

Programme jeune public septembre-décembre 2016

 

Programmation jeune public mai-juin 2016

 

Troisième trimestre 2015-2016

 

 

Programmation Jeune Public janvier-juin 2016

 

Deuxième trimestre 2015-2016

 

Saison des Ciné-Goûters 2015-2016 :

 

Cinés-Goûters 2015-2016

 

Programmation Jeune Public 2015-2016 :

 

Jeune Public premier trimestre 2015

 

Programmation Jeune Public 2014-2015 :

 

Jeune Public deuxième trimestre 2015

 

Présentation :


Depuis sa création, l'association Ciné Cinéma se préoccupe de l'éducation des publics répertoriés. Elle souhaite, au-delà de la simple proposition de programmation, favoriser l'émergence des publics de demain en contribuant à une approche consciente et à des pratiques inscrites dans les habitudes du spectateur et ce, dès son plus jeune âge. La fréquentation d'un contenu digne de qualité, qui ne se résume pas à un simple divertissement immédiat et sans lendemain, nécessite des compétences en termes de lecture d'image et d'appropriation des codes cinématographiques, et, plus largement, implique la valorisation d'une culture cinématographique, dont la maîtrise ne peut se faire qu'au rythme d'apprentissages progressifs. Tout cela s'inscrit donc dans une perspective d'éducation populaire, au sens noble du terme, en direction du plus grand nombre possible d'acteurs.

L'association Ciné Cinéma s'est dotée depuis plusieurs années d'une commission « Jeune public », composée de bénévoles issus du monde de l'éducation. Avec le permanent de l'association (docteur en Études cinématographiques et Audiovisuelles), elle définit des options de programmation en veillant à ce que chaque niveau puisse rencontrer des contenus de qualité adaptés à leur âge et à leurs préoccupations. En outre, la commission s'occupe de la diffusion de l'information auprès des écoles et des centres de loisirs. Régulièrement, des séances supplémentaires, sur demande des enseignants et des équipes des accueils collectifs de mineurs ou des établissements de l'éducation spécialisée, sont organisées afin de répondre aux souhaits. Enfin, la commission assure un accueil personnalisé à chaque fois qu'elle est informée de la venue d'un groupe.

Le permanent de Ciné Cinéma a ainsi développé des partenariats avec différents établissements scolaires de Périgueux (de la maternelle au lycée), contribuant à la mise en place de projets spécifiques, lesquels répondent aux besoins des acquisitions des différents niveaux. Il a aussi développé un ensemble de projets avec de nombreuses associations et institutions locales ou départementales permettant la mise en réseau de compétences au service des publics et l'extension des synergies.Afin de compléter les propositions envers les centres de loisirs, l'association a initié en 2007 un partenariat avec la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de Dordogne, lequel permet à des jeunes des quartiers défavorisés de l'agglomération périgourdine de participer à des séances accompagnées en amont et/ou en aval. La contribution directe des spectateurs concernés s'en trouve ainsi allégée, réduite à une participation symbolique (un euro par séance).

Les productions cinématographiques en direction du Jeune public se sont développées autour de multiples champs, participant à l'apport d'éléments d'apprentissage scolaire et/ou de culture générale. D'une part, nous trouvons les films dits du patrimoine, lesquels, comme leur nom l'indique, font partie de l'histoire du cinéma tels les « classiques » en littérature. Ils sont représentatifs d'une époque et favorisent la découverte d'une ouvre cinématographique et de son metteur en scène. Ils sont donc à même d'être des sujets d'études riches et exploitables de façon pluridisciplinaire par les enseignants des établissements concernés. D'autre part, la production actuelle qui se divise entre des films de pur divertissement (par exemple les Walt Disney et autres superproductions programmées au moment des fêtes) et des ouvres plus personnelles au contenu éducatif clairement revendiqué. Ce sont bien sûr ces dernières que nous privilégions dans nos choix de programmation. Du point de vue de leur élaboration, elles s'appuient soit sur des techniques graphiques ou d'animation (dessins animés, pâte à modeler, marionnettes, etc.), soit sur des acteurs réels (enfants et/ou adultes). Ces dernières sont souvent produites dans d'autres pays, favorisant ainsi la connaissance d'une autre culture, d'une langue souvent inconnue, atouts majeurs de l'ouverture à l'altérité et à la reconnaissance de l'autre en tant qu'individu et sujet.


Objectifs généraux :


En maternelle, l'élève découvre l'univers des images dans toute sa variété. Il observe celles de l'écran et de l'ordinateur, les décrit, joue avec elles, les manipule, en produit. La préparation du futur lecteur est commencée au travers du livre notamment, mais l'image est le second vecteur de communication et d'apprentissage après la parole. À partir du CE2, l'enseignant l'amène progressivement à s'interroger sur l'origine, la nature et les composantes de l'image lors d'activités de production et d'analyse. Celles-ci peuvent utiliser le film (fiction, documentaire), le dessin animé, le clip-vidéo et les émissions de télévision. En réalité, les contenus même des images sont source d'apprentissage ou de réflexion. C'est donc un travail complet et interdisciplinaire que peut entreprendre l'enseignant en s'appuyant sur un film.

Actions :

- Favoriser l'éducation à l'image des enfants et des adolescents en favorisant l'émergence et l'acquisition de références artistiques et culturelles audiovisuelles
- Accentuer la fréquentation du jeune public en sensibilisant les enseignants et animateurs
- Favoriser l'accès des publics scolaires et des centres de loisirs en proposant des tarifs attractifs
- Susciter les interactions possibles entre l'écrit, l'image et le cinéma.


Champ d'application :


Périscolaire et scolaire (3-10 ans)

L'année dernière 2456 enfants et jeunes ont fréquenté nos séances dans un cadre scolaire.

Nous intervenons sur un bassin de 30 kilomètres autour de Périgueux soit un nombre élevé d'établissements.


Objectifs opérationnels :


Développer le dispositif "École et Cinéma" en liaison avec Ciné Passion en Périgord. Tisser des liens avec les acteurs éducatifs, les institutions culturelles relais (D.D.J.S., C.D.D.P., Bibliothèque départementale de prêt, L'Odyssée de Périgueux dans le cadre de la saison Jeune Public 2008/2009, Bibliothèque municipale de Périgueux, Médiathèque de Trélissac.) et les libraires.

L'opération "École et cinéma" permet aux élèves de découvrir des films de qualité, patrimoniaux et contemporains, choisis avec le CNC (Centre National de la Cinématographie) et projetés dans des salles de cinéma partenaires. Les projets comprennent une préparation et une exploitation en classe autour de la projection en salle. Des séances de visionnement en direction des enseignants sont organisées en amont permettant à ces derniers de travailler sur les contenus et de préparer les enfants au visionnement.


Moyens :


- Proposer une programmation éclectique ouverte à l'ensemble des cultures cinématographiques
- Programmer des films issus du patrimoine culturel
- Multiplier les propositions en étant attentif au contenu selon les tranches d'âge, les liens avec la littérature de jeunesse
- Varier les différentes formes d'expression (film d'animation, documentaire, fiction..)

Mise en place d'animations :

- Ciné-goûter : recevoir des groupes (Centre de loisirs, écoles, etc.) pour un temps comprenant une animation, un court-métrage, et un goûter. Opération de type « Ciné-kid » consistant à choisir avec les enseignants et/ou les animateurs un film repéré pour ses qualités pédagogiques afin de pouvoir l'exploiter ensuite en classe en liaison aves des thématiques circonscrites préalablement et présentées sous la forme d'un dossier.

- Sensibiliser les enseignants et les animateurs en proposant des rencontres à la Bibliothèque Municipale et au CDDP. Il s'agit donc d'exploiter les espaces de projection proposés par ces établissements et qui demeurent inconnus ou sous-exploités.

- Réaliser des expositions thématiques en lien avec la programmation à la bibliothèque et chez les libraires.