Prévu en novembre 2017

Corps et âme d’Ildiko Enyedi ; D’après une histoire vraie de Roman Polanski ; Numéro Une de Tonie Marshall ; Au revoir là-haut d’Albert Dupontel, etc.

Association Ciné Cinéma

A Free Template From Joomlashack

Secondaire

Présentation :


L'éducation à l'image est primordiale dans notre société où les médias sont centraux. Dans le même temps, les adolescents sont directement attirés par l'image. Ils sont donc vulnérables car réceptifs aux images. Il est donc important d'exercer leur esprit critique en éduquant leur regard et ce, afin qu'ils soient les futurs acteurs de leur vie.

Une large ouverture culturelle est réalisée par une programmation diversifiée et de qualité. L'association est reconnue pour le cinéma d'art et essai par l'AFCAE et adhère à l'ACPA (l'Association des Cinémas de Proximité en Aquitaine). Elle propose des ouvres cinématographiques issues de différents horizons (nationalité, genre, école.) favorisant ainsi une ouverture culturelle sur le monde contemporain et ses problématiques, et dont les enjeux esthétiques sont affirmés et pleinement revendiqués.


Objectifs généraux :



Initier une réelle approche du cinéma en tant qu'art à découvrir, à s'approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage du lien social.
Contribuer à l'émergence de références artistiques et culturelles audiovisuelles.
Illustrer des connaissances historiques, géographiques, linguistiques.
Éveiller la curiosité et l'intérêt des enfants pour des films de qualité par la découverte d'ouvres cinématographiques contemporaines et du patrimoine, visionnées en salle.
Intégrer l'approche de l'image cinématographique dans un travail plus large sur l'appréhension de l'image, son analyse, et une éducation du regard.
Permettre à un plus grand nombre d'adolescents d'accéder à une culture cinématographique et de commencer à construire un parcours de spectateur.
Participer au développement progressif d'une pratique culturelle de qualité en favorisant l'établissement de liens réguliers entre les écoles et les salles de cinéma sur l'ensemble de l'agglomération (dans la cadre des dispositifs officiels d'éducation à l'image mais aussi en dehors par le bais des CHAM, des classes à PAC ou encore des « Ateliers Cinéma »).
Permettre aux adolescents de découvrir différents modes d'expression pour leur permettre de différencier le réel de l'imaginaire, le documentaire de la fiction, le vrai du vraisemblable.

Ces opérations prennent également appui sur les divers dispositifs partenariaux locaux et régionaux déjà existants (Mois du Film Documentaire/ACPA/Cinéquadoc/ARPEL, Festival d'Histoire de Pessac, Ciné-Mémoire/Pôle Régional d'Education Artistique, Festival Ciné allemand III/Goethe Institut ...).

Collège : un approfondissement transversal

L'éducation à l'image se fait en arts plastiques mais traverse aussi de nombreuses disciplines du collège. Le français, l'histoire-géographie, les langues vivantes, les sciences de la vie et de la Terre initient l'élève à une lecture active et critique de l'image animée.
Les arts plastiques prennent en compte spécifiquement son caractère artistique. À partir de la 5e, ils introduisent un travail d'analyse et de production d'images qui s'ouvre à la vidéo et à l'infographie. L'accent y est mis sur le point de vue, la vision singulière dont l'image est porteuse.

En 6e, le cinéma peut faire l'objet d'une classe à projet artistique et culturel.

En 5e et 4e, les itinéraires de découverte "arts et humanités", "création et techniques", "langues et civilisations", "nature et corps humain" intègrent aisément le cinéma et l'audiovisuel.

Lycée : des enseignements à part entière

Il existe au lycée d'enseignement général et technologique deux types de formations artistiques au cinéma et à l'audiovisuel : un enseignement de spécialité en série L (5 h, coefficient 6 au bac) dans 120 établissements, une option facultative dans toutes les séries (3 h, coefficient 1 ou 2) dans 200 établissements.
Introduit en 1989, cet enseignement privilégie la dimension artistique du cinéma et de l'audiovisuel dans leurs composantes patrimoniale et contemporaine articulant pratique et culture artistique, il accueille les formes et genres les plus variés, y compris les images et sons numériques, l'art vidéo, le cinéma expérimental. Il explore aussi les aspects techniques et économiques des champs concernés.

On peut aussi retrouver l'éducation au cinéma et à l'audiovisuel, en 1ère, dans le cadre des travaux personnels encadrés.


Champ d'application :


Scolaires et étudiants dès l'âge de 11 ans

L'année dernière 3576 adolescents ont fréquenté nos séances dans un cadre scolaire.

Nous intervenons sur un bassin de 30 kilomètres autour de Périgueux soit un nombre élevé d'établissements.


Objectifs opérationnels :


Aujourd'hui, la société évolue sous l'influence des images qui dominent le champ de la communication décliné en flux et réseaux. Les enfants sont donc soumis à des propositions de différentes natures, qui peuvent pourtant toutes contribuer à leur éducation. La télévision, Internet, le cinéma pour les adolescents et adultes proposent des contenus qu'il est plus que jamais nécessaire de savoir décrypter pour échapper aux pièges des communicants de toutes sortes. L'éducation à l'image est donc devenue primordiale dans notre société ; c'est un enjeu essentiel pour permettre aux individus d'exercer pleinement leur citoyenneté. Ce fort attrait ressenti par les publics jeunes et enfants face aux images peut aussi être l'occasion d'ouvrer à leur éveil et à leur compréhension d'un monde équivoque et complexe.

En février 2008, la commission partenariale de Dordogne (Éducation nationale, DRAC, Conseil général) a co-validé l'offre culturelle éducative proposée par l'association Ciné Cinéma, permettant dorénavant à cette dernière, d'intervenir dans le cadre des classes APAC et des ateliers Cinéma. Cette reconnaissance fait suite à l'agrément obtenu en décembre 2007 au titre de la Jeunesse et de l'Education Populaire. L'entrée dans le dispositif « École et cinéma » vient compléter ces reconnaissances du travail réalisé par l'association et son permanent. Les compétences disponibles autant que les partenariats engagés avec les partenaires culturels locaux et départementaux attestent déjà de la qualité de notre engagement.

Actions :

Proposer une programmation en lien avec les programmes scolaires et l'actualité
Programmer des films en relation avec les patrimoines culturels et artistiques et avec les événements culturels locaux et régionaux
Organiser des rencontres avec les réalisateurs
Animer des débats
Etre à l'écoute des attentes du corps enseignant et de la jeunesse
Faire baisser le prix des places notamment pour les groupes


Critères retenus :


Films d'auteurs reconnus du cinéma mondial

Films de « découverte » : premiers films d'auteurs en quête de reconnaissance soutenus par le GNCR et l'ACID ou plus anciens mais méconnus

Films du répertoire ou du patrimoine : leur programmation est envisagée notamment dans le cadre du ciné-club mensuel (10 films par an de septembre à juin) et/ou à destination des scolaires (écoles primaires, collèges, lycées, université) pour une exploitation avec leurs enseignants, Ciné Cinéma leur proposant des dossiers pédagogiques réalisés par notre permanent, Jean-Michel Hellio, docteur en Études Cinématographiques et Audiovisuelles

 Films de fiction et documentaires à thématique sociale, pouvant s'accompagner d'une soirée-débat en partenariat avec des associations, ce qui constitue l'identité originale de Ciné Cinéma